L’agriculture est un secteur qui pourrait apporter sa contribution dans la course vers l’ indépendance énergétique, car elle dispose de nombreuses ressources dont la valorisation contribue au développement durable. Dans ce cadre, la possibilité qu’a la France, première place de producteur agricole en Europe, d’exploiter les ressources mobilisables en énergies renouvelables est importante. On estime ainsi que le pays peut augmenter de manière significative sa part de contribution en consommation énergétique renouvelable, actuellement de 19%.

Quels sont les avantages pour l’agriculture française à recourir à l’utilisation des énergies renouvelables ?

Valoriser les territoires et les sous-produits de l’agriculture

Le territoire national totalise 515 exploitations agricoles. Leurs toitures peuvent servir de support pour les panneaux photovoltaïques en vue fournir de l’électricité et la production de chaleur. Les éoliennes peuvent être implantées sur les zones agricoles non valorisées ou entre les terrains de culture. L’utilisation de l’aérogénérateur permet de produit de l’électricité propre, un plus pour diminuer notre impact écologique. Les biomasses dans les exploitations fournissent du bois de chauffe.

Les sous-produits de l’agriculture comme les résidus de culture et les effluents d’élevage représentent autant de ressources mobilisables pour la consommation énergétique. Leur transformation permet d’obtenir du biogaz, de l’électricité et de la chaleur pour la consommation responsable.

Favoriser la transition énergétique et l’autoconsommation

En France, la filière agricole utilise l’énergie fossile pour couvrir 80% des besoins. Le recours aux énergies renouvelables contribue à diminuer cette dépendance tout en accélérant la transition énergétique. La production locale favorise l’autoconsommation, permettant de faire une économie d’énergie appréciable. Ceci a un impact positif sur la compétitivité de l’exploitation agricole. En effet, la revente de l’électricité produite représente un complément de ressource financière. Enfin, la mise en place des équipements représente une opportunité pour moderniser l’exploitation et les outils de production en vue d’améliorer l’efficacité énergétique.

Des projets déjà en place pour mêler agriculture et renouvelables

Le projet sur le «vitivoltaïsme» se trouve dans le domaine de Nidolères en Languedoc-Roussillon. Il consiste à combiner dans un même espace la viticulture et les panneaux photovoltaïques. L’objectif vise à produire de l’ombre aux plants de vigne et de l’électricité propre pour diminuer l’empreinte écologique. La technique a un impact sur l’économie d’eau et sur la qualité des raisins. Le second projet est implanté à Tayrac dans le Loir-et-Garonne. Il concerne la culture des fraises sous serre photovoltaïque. La technologie influe aussi bien sur la production qui atteint 3.5 kg/m2 que sur la qualité gustative des fraises. Ce projet bénéficie également des avantages liés à l’utilisation de l’énergie solaire tout apportant sa contribution vers la transition énergétique.

Ecrit par MonkeyMedias