D’ici 2100, le réchauffement climatique pourrait augmenter la température moyenne de presque 5°C si les émissions de gaz à effet de serre continuent à leur rythme actuel. Le secteur de l’énergie étant l’un des principaux émetteurs de CO2, il doit être fortement mobilisé pour limiter son empreinte écologique. Aujourd’hui, des engagements forts pour accélérer la transition énergétique sont pris par des pays, des entreprises ou des villes, notamment pour favoriser le développement des énergies renouvelable et l’accès à l’énergie propre.

Le secteur de l’énergie œuvre pour le climat

rapport green innovation index 2015
En France, le secteur de la production d’énergie représentait en 2013 environ 12% des émissions de gaz à effet de serre. En réaction, un certain nombre d’initiatives sont prises pour encourager une meilleure consommation énergétique et limiter notre impact écologique.
Ainsi, qu’il s’agisse des smart grids, des énergies renouvelables, des véhicules propres ou encore du stockage de l’énergie, la France soutient activement le développement des filières vertes. Une aide financière est par exemple accordée pour la production d’énergie renouvelable, ce qui place le pays parmi les leaders mondiaux de la production d’électricité photovoltaïque !
De nouvelles normes énergétiques pour les entreprises et l’ensemble des organismes sont également mises en place, pour les accompagner dans leur management énergétique et réaliser des économies d’énergie. Des industries énergivores ont ainsi pu économiser jusqu’à 22% sur leur consommation d’énergie.
Par ailleurs, on assiste au développement de l’écoconception pour les produits liés à l’énergie. En effet, l’éclairage des rues ou les appareils ménagers doivent répondre à des exigences environnementales de plus en plus hautes, et afficher une certaine performance pour l’efficacité énergétique.

Vers un meilleur financement de la transition énergétique

entreprise france energie renouvelable innovation
Néanmoins, des fonds sont nécessaires pour permettre cette transition énergétique et la rendre accessible au plus grand nombre. La France, dans le cadre de sa loi pour la croissante verte, a notamment mis en place plusieurs dispositifs pour financer ses mesures contre le réchauffement climatique :

  • Une augmentation des fonds pour la Caisse des dépôts. Ceux-ci sont destinés aux initiatives dans les territoires, pour la rénovation énergétique, les bâtiments à énergie positive, les transports propres ou encore les énergies renouvelables.
  • La création d’un fonds de financement de la transition énergétique, pour développer la rénovation énergétique ou soutenir des projets en faveur du recyclage.

A une échelle internationale, d’autres acteurs se mobilisent également. Ainsi, les institutions européennes a lancé un nouveau plan de financement, ElectriFI, pour faciliter l’investissement dans les technologies propres. Le soutien aux premiers projets devrait commencer dès début 2016 !

Ecrit par Ecorenove