L’explosion du secteur TIC a un impact environnemental conséquent sur notre planète. La fabrication et l’utilisation des équipements tels que les serveurs et les data center influent négativement sur l’économie d’énergie. En effet, compte tenu de la consommation énergétique sans cesse croissante, notre empreinte carbone connaît ainsi une hausse annuelle de 10%. Il en résulte une augmentation significative de l’empreinte écologique d’Internet, une réelle menace pour le développement durable.

Les origines de la pollution liée à Internet

L’empreinte écologique d’Internet représente l’impact de l’utilisation de nos ordinateurs, de nos tablettes et de nos gadgets. La particularité du secteur du web est son caractère virtuel et la dématérialisation de ses impacts environnementaux. De ce fait, il est difficile d’évaluer le coût écologique dû à l’émission de gaz à effet de serre et à la consommation d’énergie.
Quelques chiffres permettent cependant de prendre conscience de la pollution engendrée par l’écosystème d’Internet :

  • Le web émet annuellement 300 millions de tonnes de CO2.
  • Un internaute français émet en moyenne 200 kg par an de CO2.
  • Google a lui seul exige autant d’électricité que la ville de Bordeaux pour faire fonctionner ses data center : rien que leur climatisation représente 40% de leur facture électrique globale.

Autre facteur aggravant, le gaspillage : les rapports montrent par exemple l’explosion de la production de smartphones et de tablettes entre 2008 et 2012. Or, si leur durée de vie moyenne est de 8 ans, les consommateurs ont tendance à les renouveler tous les 18 mois.

data center pollution internet numérique

Limiter l’impact environnemental d’Internet

Il est possible de diminuer l’empreinte écologique d’Internet à travers quelques gestes simples : rationaliser l’utilisation des requêtes sur le moteur de recherche, nettoyer systématiquement notre boîte mail, limiter le visionnage des vidéos… Nous pouvons également adopter des éco-gestes en débranchant le poste TV et l’ordinateur avant de dormir, en installant la mise en veille et/ou en enlevant les poussières pour éviter l’échauffement de l’appareil. Diminuer l’empreinte carbone passe également par la solution de recyclage, afin d’éviter d’extraire de nouvelles ressources. Du côté des éditeurs de service en ligne, l’enjeu consiste à limiter le nombre de serveurs et à choisir les équipements ayant une bonne efficacité énergétique.
La sensibilisation des acteurs devient une priorité. Grâce à l’utilisation de l’énergie renouvelable pour faire fonctionner nos équipements, nous apportons également notre contribution dans l’atteinte de l’objectif national : réduire de 20% la consommation énergétique de la France en 2020.

eco geste internet impact environnemental 2

Ecrit par Ecorenove