La Smart Power Pop, une infrastructure solaire clés en main pour produire sa propre énergie renouvelable, est une toute nouvelle technologie en cours d’expérimentation en Normandie. En forme de fleur et tel un tournesol, elle est en mesure de s’orienter toute seule vers le soleil, pour produire du courant électrique. Mêlant l’urbanisme et l’esthétique au souci de l’environnement, c’est la dernière innovation du moment.

Deux exemplaires de fleur solaire en Normandie

Développée par une entreprise autrichienne, la fleur solaire fait son entrée non pas dans le Sud, mais en Normandie : l’une d’entre elle a été déployée tout récemment sur la base de loisirs de Léry-Poses, dans l’Eure. A proximité d’une des berges du lac de la base, elle vient ravir le lieu aquatique d’une touche mi-florale mi-urbaine. Pour le moins, dans un environnement vert, cette initiative vise à sensibiliser le public sur la transition énergétique par le Beau et les inciter à s’intéresser aux mobilités douces, comme la voiture ou le vélo électriques. Si des des bornes permettent aussi de recharger gratuitement ses batteries comme l’arbre solaire, la vocation première est avant tout pédagogique, via la curiosité que la technologie peut susciter. Un autre test du même type, en milieu bien urbain cette fois, doit se tenir prochainement, pour six semaines : sur la place de Sainte-Adresse au Havre, la fleur solaire doit à son tour « illuminer » les esprits. Et ce n’est que le début de la floraison : deux autres Smart Power Pop doivent éclore dans l’écosystème urbain de la Case (communauté d’agglomération Seine-Eure) dans les semaines à venir.

Une innovation pour investir les sphères publiques et privées

Si sensibiliser à la (nécessaire) transition énergétique est l’objectif principal, il valorise économiquement le paysage local tout en adressant un message fort d’innovation à un large public. Dans l’absolu, la technologie et solution all-in-one (diffusion photovoltaïque intelligente) développée par l’entreprise Smart Power Energy est aussi proposée par un gros acteur de l’énergie sur l’ensemble de l’hexagone :  les particuliers peuvent aussi se faire équiper pour favoriser leur autoconsommation. En revanche cela a tout de même un coût assez onéreux : pour se voir fournir environ 4000 kWh par an il faut compter 20 000€ d’investissements sans les travaux de fondation. Si nous sommes bien aux prémices d’une nouvelle ère énergétique en lien avec de nouvelles vues du territoire, il faut creuser encore de nombreuses choses entre la pédagogie, la sécurisation des paysages et donc la qualité de nouveaux dispositifs au long terme, aussi bien que les prix et retours sur investissement qui peuvent entrer en jeu. Du reste, cette innovation est une belle innovation selon Ecorenove : sa plus-value réside notamment par le tracker GPS qui soutient la structure. Et qui permet tout au long de la journée, de capter l’essentiel de l’énergie du soleil de façon optimisée.

Ecrit par Ecorenove