C’est donc hier, jeudi 10 septembre 2015, qu’a eu lieu le lancement de la campagne « En avant la COP21 » à l’Elysée. Une campagne ayant pour vocation d’afficher le désir de la France à réduire ses émissions de gaz à effet de serre et à préserver le climat.
À désormais trois mois de la 21ème conférence des nations unies sur le changement climatique qui se tiendra au Bourget du 30 Novembre au 11 décembre, la campagne proposera des tables rondes de sensibilisation et des discours d’acteurs du secteur, dont plus de 400 intervenants réunis par François Hollande. Le président de la République sera entouré entre autre de Laurent Fabius et Ségolène Royal, mais aussi élus, artistes, chefs d’entreprise, et représentant d’ONG.

Des enjeux importants pour Paris

COP21 Paris2015 - François Hollande - Crédit Frederic Legrand - COMEO

L’objectif de cette campagne ? Montrer l’exemple aux 194 pays participant à la conférence de décembre, dont le but sera de trouver un accord international sur la question du réchauffement climatique. Pour rappel, c’est près de 4,8°C supplémentaires qui pourraient être enregistrés d’ici à 2100 si rien n’est fait alors que la hausse des températures entre 1880 et 2012 n’était que de 0,85°C. Accord qui reste encore incertain malheureusement : « il y a des risques d’échec s’il n’y a pas d’engagement ferme sur les financements » a annoncé François Hollande. C’est bien là toute la problématique du président de la République que d’obtenir des États développés, une aide de 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 en faveur des pays en développement afin de lutter contre le dérèglement climatique. L’enjeu est de taille et le chef de l’Etat met en garde : « Ce qui est en jeu, ce n’est pas la qualité de vie, c’est la vie. » D’autant plus que bon nombre de pays seront touchés de plein fouet par ces changements environnementaux : la hausse du niveau de la mer aura pour effet de réduire les terres habitables d’ores et déjà occupées par des populations de plus en plus importantes. Et ce n’est qu’un problème parmi tant d’autres…

Et maintenant ?

La promesse avait été faite lors de la conférence de Copenhague de 2009, mais rien n’a encore été entrepris. Et pour ne rien enlever à la peur de voir cette conférence ne pas aboutir, c’est l’avant-dernière réunion préparatoire des négociateurs de l’ONU qui n’a rien donné de satisfaisant. La prochaine réunion doit se tenir en octobre, mais pour le moment, nous ne pouvons qu’attendre et espérer que les dirigeants des grandes nations en viennent à un accord acceptable capable de ralentir et enrailler la hausse du niveau des mers, l’émission de gaz à effet de serre, et la hausse des températures à la surface du globe.

En attendant, c’est près de 40 000 participants qui seront attendus à l’événement phare de la COP21. Vous pouvez d’ores et déjà retrouver COP21 sur internet via le hashtag #GoCOP21. Du coté d’Ecorenov, nous observerons ça avec attention.

pollution-changement-climatique

Ecrit par Ecorenove