Définition de la transition énergétique

Consommer responsable… c’est le mot d’ordre de l’état et l’un des sujets préférés des médias. En effet, les ressources sont limitées et nous n’avons qu’une planète… c’est de cette prise de conscience générale qu’est née la notion de transition énergétique. Il désigne le passage d’un système énergétique utilisant des ressources non renouvelables vers des ressources renouvelables en remplaçant les énergies fossiles et fissiles (radioactives) vers des énergies propres telles que l’aérothermie ou le photovoltaïque.

Cette transition est tant économique que comportementale. On passe d’une politique orientée par la demande à une politique déterminée par l’offre, et d’une production centralisée à une production décentralisée. Les deux mots d’ordre sont l’efficacité énergétique (pas de gaspillage et des rendements optimaux) et sobriété énergétique (une empreinte énergétique nulle ou du moins la plus basse possible).

 

Les objectifs de la loi de transition énergétique

objectifs-loi-transitions-énergétique

La loi du 13 novembre 2014 (mis à jour le 28 avril 2015), édicte plusieurs objectifs à atteindre à l’horizon 2025. Ces objectifs, chiffrés, ont un impact sur les transports, l’habitat, les déchets… C’est une nouvelle façon de penser l’énergie.

Chiffres clefs de la transition énergétique

Les objectifs en 3 dates :

  • d’ici 2025 :
    • -40% d’émissions de gaz à effet de Serre comparé à 1990
    • -50% de déchets mis en décharge
    • -50% de nucléaire
  • d’ici 2030 :
    • -30% d’énergie fossile comparée à 2012
    • +32% d’énergie renouvelable sur la consommation finale
    • +40% d’énergie renouvelable sur la production électrique
  • d’ici 2050 :
    • Réduction de la consommation énergétique finale de 50% par rapport à 2012

Des mesures incitatives pour assurer la transition énergétique

Mesures-objectifs-loi-transition-energetique

Pour atteindre ces objectifs, la loi de transition énergétique mets en place plusieurs dispositifs:

  • Améliorer l’indice énergétique du parc immobilier français avec des mesures incitatives.
  • Privilégier les transports propres et le renouvellement du parc automobile.
  • Lutter contre le gaspillage en luttant contre l’obsolescence programmé, en interdisant les sac plastiques non compostable ou en valorisant les déchets alimentaires.
  • Augmenter la part des énergies renouvelables en luttant contre la précarité énergétique.
  • Soutenir le développement de l’économie de l’énergie renouvelable.
Ecrit par Ecorenove