Face aux militants de Greenpeace, Ségolène Royal a déjà eu l’occasion de s’exprimer en faveur des énergies renouvelables, rappelant qu’elles constituaient « des filières extraordinaires de créativité et d’emploi ». En effet, même si les objectifs environnementaux, affichés entre autres par la France, peuvent sembler contraignants et contre-productifs, il apparaît pourtant que la transition énergétique est bénéfique non seulement d’un point de vue écologique et énergétique, pour réduire notre impact environnemental et notre consommation d’énergie, mais aussi en terme d’emploi !

L’environnement, source d’innovation et d’emploi

En France, la loi sur la transition énergétique donne la priorité aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, qui pourraient créer à elles deux plus de 500 000 emplois. De son côté, la rénovation énergétique pourrait être à l’origine de 400 000 emplois supplémentaires !
En effet, dans son livre « Nos mythologies économiques », Eloi Laurent, conseiller scientifique à l’OFCE, explique que les contraintes environnementales peuvent devenir un levier de créativité, aboutissant à une hausse de l’innovation et donc de l’emploi. Il rappelle également qu’en France, les éco-activités ont tendance à créer davantage d’emplois que les autres secteurs économiques, avec une croissance annuelle moyenne de 20% !
Pourtant, les derniers chiffres fournis par l’EurObserv’Er en 2014, faisait état d’un total de 1,09 millions d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables en Europe, soit un peu moins que l’année précédente : une baisse expliquée, en partie, par « l’inquiétude des investisseurs face à l’affaiblissement des politiques d’incitation » gouvernementales.
Ceci souligne donc la nécessité d’une forte volonté politique pour limiter l’utilisation des énergies fossiles et permettre le développement des alternatives que constituent les énergies vertes. Il est notamment question en France, dans le cadre du fonds de financement de la transition énergétique, d’aider les territoires à énergie positive pour réaliser des travaux d’économie d’énergie ou encore investir dans les énergies renouvelables ou les transports propres.

energie renouvelable emploi

Travailler au service de la transition énergétique

Actuellement, l’énergie renouvelable employant le plus est l’éolien, suivi de la biomasse. A l’inverse, les emplois dans le solaire sont particulièrement en baisse. Mais quels sont justement ces emplois créés par l’essor des énergies vertes ou de l’efficacité énergétique ?
Il faut tout d’abord préciser que peu de vrais nouveaux métiers sont créés, il s’agit plutôt de professions qui évoluent pour s’adapter aux nouvelles exigences environnementales. Néanmoins, les métiers concernés sont nombreux, touchant à la fois l’ingénierie, le droit ou des professions plus techniques.
Parmi les plus recherchés actuellement, on trouve notamment des métiers en lien avec l’accompagnement des entreprises et des collectivités pour optimiser leur consommation énergétique ; le développement des projets d’équipement d’énergies renouvelables, comme les centrales photovoltaïques ou les parcs éoliens ; ou encore en recherche et développement. Les secteurs de l’énergie, automobile et du bâtiment sont parmi les plus demandeurs !

Ecrit par Ecorenove