La chaleur est le premier poste de consommation énergétique en France. Or, dans le cadre de la transition énergétique et écologique, la France s’est engagée pour économiser les énergies fossiles et limiter les émissions de gaz à effet de serre ainsi que sa consommation d’énergie : récupérer les déperditions de chaleur ou la produire de façon renouvelable pour assurer le chauffage sur son territoire constitue donc un enjeu majeur.
Les réseaux de chaleur sont ainsi amenés à être développés et modernisés au cours des prochaines années, afin de parvenir à remplir les objectifs nationaux.

Développer les réseaux de chaleur propre

objectif réseau chaleur transition énergétiqueLa chaleur est aujourd’hui produite à 85% à partir d’énergies non-renouvelables, notamment le gaz et le fioul, et à 73% à partir d’énergies fortement émettrices de gaz à effet de serre. Or, la Loi de Transition Énergétique prévoit de faire passer la part de renouvelables dans l’énergie finale consommée en France à 23% d’ici 2020, et prévoit certaines mesures pour mettre à contribution les réseaux de chaleur.

  • Multiplier par 5 la part de chaleur renouvelable et de récupération dans le bouquet énergétique : parmi les systèmes les plus propres de production de chaleur pour alimenter les réseaux, on trouve notamment la géothermie, la biomasse et le solaire thermique, ainsi que la récupération des déchets et de la chaleur des systèmes industriels. Les deux dernières systèmes visent à valoriser une ressource qui serait autrement perdue, tandis que l’avantage des énergies renouvelables est de produire une énergie propre qui ne rejette pas de CO2.
  • Multiplier par 3 l’énergie livrée par les réseaux de chaleur : il s’agit alors de raccorder davantage de logements et de bâtiments tertiaires aux réseaux, de développer les réseaux existants et d’en construire de nouveaux. Cependant, l’un des freins principaux au développement des réseaux de chaleur est la durée d’instruction administrative des projets : le réseau de chaleur de la commune de Mazamet, par exemple, a commencé à être étudié en 2003 mais n’a été mise en service qu’en 2010, les travaux ne représentant que 7 mois au total.

Les réseaux de chaleur en France

fonctionnement réseau chaleur schémaLes réseaux de chaleur ont été mis en place par des collectivités sur leurs territoires, afin de chauffer des bâtiments publics ou privés à partir d’une chaufferie collective. Ils présentent l’avantage de centraliser les besoins pour mieux les traiter, de mutualiser les coûts d’investissement et de donner accès à des sources d’énergie qui ne pourraient pas être exploitées à une échelle individuelle – comme la récupération de chaleur des déchets.
Les réseaux de distribution de chaleur sont utilisés à 58% par les ménages et seulement à 6% par les industries, mais ne représentent que 1,3% de la consommation d’énergie totale de la France.

Ecrit par Ecorenove