Ce mardi 26 juillet 2016, Bertrand Piccard et André Borschberg ont réussi leur pari : boucler un tour du monde dans un avion propulsé uniquement par l’énergie solaire, de nuit comme de jour, et sans aucune émission polluante.
Solar Impulse vient en effet d’effectuer sa dernière étape, entre l’Égypte et les Émirats Arabes Unis, dont il était parti en mars 2015. Avec un total de 42.000 kilomètres parcourus, c’est un véritable défi technologique qui a été réussi et qui démontre tout le potentiel de l’énergie solaire.

Des records pour la technologie solaire

solar impulse arrivée piccard borschbergSolar Impulse n’est pas le premier avion solaire mais il a réussi à dépasser tous ses prédécesseurs, dont aucun n’avait réussi à passer une nuit en vol, en étant le premier à effectuer un tour du monde complet : un tour du monde réalisé en 15 mois et 17 étapes, pour un total de 500 heures de vol effectives.
Pas plus lourd qu’un 4×4 mais aussi large qu’un Airbus A380, Solar Impulse a volé uniquement grâce à l’énergie solaire emmagasinée dans ses batteries, alimentées par 17.000 cellules photovoltaïques placées sur ses ailes, pour une vitesse moyenne de 80 km/h. L’avion a ainsi réussi un défi majeur grâce à ses batteries : être capable de voler jour et nuit en étant alimenté par de l’énergie solaire, alors que l’intermittence de cette énergie renouvelable constitue l’un des principaux freins à son développement.
Le tour du monde de Solar Impulse lui a de plus permis d’établir le record du plus long vol en solitaire, sans ravitaillement ni escale, lors de son trajet entre Nagoya, au Japon, et Hawaï : 8.900 km parcourus en cinq jours et cinq nuits !
Cette expérience inspire déjà pour élargir l’emploi des énergies propres, comme par exemple Facebook et son prototype de drone solaire, qui doit permettre d’étendre l’accès à Internet dans les zones les plus reculées. Pour autant, l’aviation ne va pas pour autant délaisser le kérosène, surtout pour les vols longs courriers, mais pour Bertrand Piccard, on peut envisager d’ici 10 ans des vols fonctionnant à l’énergie solaire pour transporter une cinquantaine de passagers.

Naissance de Solar Impulse

Les prémices du projet Solar Impulse remontent à 1999, suite aux premières réflexions de Bertrand Piccard sur le développement des énergies propres, mais c’est à partir de 2003, où ce dernier s’associe avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et le pilote André Borschberg, qu’il commence à développer un projet d’avion solaire.
Le premier prototype date de 2007 et a pour objectif de vérifier les technologies et les procédés de construction. Il volera entre 2009 et 2013, avec un total de 400 heures de vol à son actif. La réalisation du deuxième avion solaire débute en 2012, pour commencer son tour du monde en mars 2015.
Bertrand Piccard et André Borschberg ont assuré à tour de rôle le pilotage de l’avion, avec 17 escales réalisées aux Émirats Arabes Unis, au sultanat d’Oman, en Inde, en Birmanie, en Chine, au Japon, aux États-Unis, en Espagne ainsi qu’en Égypte.

Ecrit par Ecorenove