Plus de quarante projets d’écologie industrielle et territoriale sont actuellement menés en France, selon l’ADEME. Mais qu’entend-on par « écologie industrielle et territoriale » ? Ce nom obscure désigne en réalité un mode de développement économique et écologique, l’un des piliers de l’économie circulaire, « industrielle » désignant ici l’ensemble des activités économiques, le secteur de l’industrie donc, mais aussi l’agriculture ou le commerce.
Nous vous proposons aujourd’hui une première approche pour comprendre simplement ce qu’est cette méthode et quel est son apport au développement durable !

Qu’est-ce que l’écologie industrielle et territoriale ?

L’écologie industrielle et territoriale est une stratégie opérationnelle du développement durable, permettant la mise en œuvre de l’économie circulaire. Il s’agit en effet de s’inspirer des écosystèmes naturels, pour aboutir à une gestion optimale des ressources ainsi qu’à un fort taux de recyclage de la matière et de l’énergie : ceci permet de non seulement de limiter l’impact environnemental des activités humaines mais également de satisfaire aux objectifs économiques des entreprises et des territoires.
Concrètement, il s’agit de réaliser des synergies entre les acteurs économiques d’un même territoire ou filière, notamment pour mutualiser des biens, des ressources ou des services, et valoriser les déchets, afin que « les déchets des uns deviennent des ressources pour les autres ».

application ecologie industrielle territoriale entreprise

Bénéfices et rôle des acteurs dans le cadre de l’EIT

Les collectivités

Dans un contexte de transition écologique et énergétique, l’écologie industrielle et territoriale permet aux collectivités de réduire leur impact environnemental ainsi que de valoriser et d’optimiser la consommation des ressources naturelles locales. Il s’agit également d’un levier pour la création d’activités locales, bonnes pour l’emploi et l’attractivité du territoire.
A leur niveau, les collectivités peuvent ainsi contribuer à l’écologie industrielle grâce à la mise en place et à l’animation de réseaux de coopération inter-entreprises, ou encore en aménageant des parcs d’activités conçus pour favoriser l’innovation, les synergies et les mutualisations entre entreprises.

Les entreprises

L’écologie industrielle et territoriale permet dans un premier temps aux entreprises d’optimiser leurs coûts de fonctionnement et ainsi d’améliorer la performance globale de leur activité. A plus long terme, elle peut également leur permettre de saisir de nouvelles opportunités d’affaire et de rester compétitives : en effet, avec le développement des politiques d’achat responsable, notamment dans le secteur public, les entreprises ont tout intérêt à adopter des stratégies en faveur du développement durable.
Pour répondre aux principes de l’écologie industrielle, les entreprises peuvent ainsi travailler leur gestion des flux de matière et d’énergie, et faire en sorte de mutualiser leurs besoins, en terme d’achats ou encore de transports.

Pour découvrir des projets d’écologie industrielle et territoriale menés en France, n’hésitez pas à consulter le recueil édité par l’OREE en cliquant ICI !

Ecrit par Ecorenove