L’électricité produite à partir de l’énergie renouvelable n’est pas utilisée en totalité dans le réseau de distribution. Pour éviter les gaspillages, le recours à des systèmes de stockage efficaces s’avère indispensable : il s’agit d’un des leviers les plus importants pour favoriser l’essor des énergies vertes.

Dans ce contexte, l’hydrogène est considéré comme l’une des solutions pour favoriser la transition énergétique – l’État a d’ailleurs mis en place une série de mesures incitatives pour accélérer le développement de cette filière. Mais quels sont les bénéfices attribués à l’hydrogène ?

Un vecteur pour le transport d’énergie durable

L’utilisation de l’hydrogène pour la production d’énergie date de deux siècles. Étant l’élément le plus énergétique par unité de poids, il est utilisé comme vecteur d’énergie. Grâce à sa légèreté, il permet un stockage efficace du surplus de production en vue d’une consommation responsable. Toutefois, l’utilisation actuelle de ce gaz reste négligeable car elle ne couvre que l’équivalent des 2% de la consommation énergétiquemondiale. Sa production s’effectue par électrolyse de l’eau afin de séparer l’oxygène de l’hydrogène. L’avantage de ce procédé est de ne pas émettre de gaz à effet de serre. Avec un rendement énergétique de plus de 70%, il bénéficie d’un avenir prometteur en produisant de l’hydrogène avec un faible empreinte écologique.

Un support d’avenir pour la transition énergétique

Grâce à l’hydrogène, la valorisation du surplus d’énergie propre via un stockage adéquat permet son utilisation ultérieure. L’essor de cette filière constitue un avenir pour le développement durable dans la mesure où il permet un stockage massif du surplus d’électricité. La France possède une infrastructure gazière susceptible de recueillir 100% de méthane contenant de l’hydrogène et 6 % d’hydrogène pur. Cette solution s’avère efficace pour maximiser la part des énergies renouvelables dans la transition énergétique. Les avantages liés à son utilisation sont nombreux : réduction de la dépendance aux énergies fossiles, facilité d’intégration des énergies renouvelables comme l’énergie solaire,…

Une avancée significative pour la filière française

Conscient de l’enjeu, la France lance son projet «Power-to-gas» en 2014. Il est basé sur la Gestion des réseaux par l’injection d’hydrogène. L’énergie récupérée provient du surplus d’électricité éolienne en vue d’alimenter 200 foyers. En visant l’économie d’énergie, ce projet consiste également à tester le mélange d’hydrogène et de gaz naturel sur une flotte de 50 bus. En juillet 2015, un consortium de 4 entreprises françaises a mis en place un programme à l’hydrogène dans le Parc National de la Vanoise. Le refuge sis en haute montagne dispose désormais d’une autonomie énergétique grâce au stockage de l’énergie fourni par des panneaux photovoltaïques.

Ecrit par MonkeyMedias